Comment progresser en vélo ?

Nous ne cherchons pas à créer un nouveau vous. Tout ce que nous voulons, c’est que vous profitiez de votre vélo autant que possible et, surtout, que vous progresserez. La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas si difficile à réaliser, et si vous suivez quelques directives simples et faites preuve de bon sens, vous passerez plus de temps que jamais sur votre vélo.

Avant de vous mettre à l’épreuve

progresser en vélo Le test de condition physique étant un exercice rigoureux par nature, il est essentiel que vous soyez exempt de tout virus, infection ou maladie connexe, ou que vous soyez complètement rétabli d’une telle infection ou maladie (c’est-à-dire que vous ne soyez pas dans les semaines qui suivent un tel épisode).

Avant de s’engager dans une telle activité, les fumeurs, les personnes âgées de plus de 35 ans et les personnes en surpoids devraient consulter un médecin. Les personnes souffrant d’hypertension artérielle, de maladies cardiaques et/ou vasculaires ou d’affections limitant les voies respiratoires, comme la bronchite, devraient éviter de pratiquer de telles activités. Si vous avez le moindre doute, demandez l’avis d’un professionnel de la santé certifié.

Vous avez une nouvelle compétence en tête !

Trouvez un nouveau talent que vous aimeriez apprendre, améliorer ou sur lequel vous aimeriez vous concentrer. C’est aussi simple que cela. Il peut s’agir de franchir un obstacle, de terminer un circuit sans pédaler ou de se sentir plus à l’aise dans une descente abrupte. Choisissez une compétence à travailler et réservez du temps pour la pratiquer.

Fixez des objectifs mesurables

C’est vraiment fantastique de s’entraîner dans le seul but de s’entraîner ! Néanmoins, si vous pouvez vous fixer un objectif que vous pouvez suivre, vous serez en mesure de voir le chemin parcouru. Il peut s’agir d’une course chronométrée sur votre chemin préféré, de la durée pendant laquelle vous pouvez tenir un manuel ou de la hauteur de votre saut de lapin. Des objectifs mesurables vous permettront de voir le chemin parcouru, et vous pourrez toujours les développer et les étendre.

N’oubliez pas que le succès ne vient pas toujours facilement

Toutes les nouvelles compétences ne sont pas simples à apprendre ; elles prennent du temps et peuvent même parfois nous frustrer. Ce n’est pas pour rien que les grands athlètes font de leur épanouissement un travail à plein temps ; la plupart d’entre nous n’ont pas ce temps, si bien que notre amélioration peut parfois être retardée. Ne vous inquiétez pas si vous avez simplement envie de faire un tour pour vous amuser ; vous n’êtes pas obligé de vous entraîner tout le temps, et il est parfaitement normal de faire une pause. S’il est important de définir des objectifs, consacrer du temps à de petites séances d’entraînement de 2 à 5 minutes peut également être bénéfique.

Concentrez-vous sur votre technique

Il s’agit d’un point important, et nous en parlons beaucoup en coaching. Réfléchissez à ce sur quoi vous vous concentrez.

Êtes-vous terrifié par le gros rocher que vous allez dévaler ? Ou vous concentrez-vous sur les fondamentaux, comme les mouvements d’avant en arrière et la modulation des freins ?

Craignez-vous de perdre de l’adhérence dans les virages secs et poussiéreux, ou êtes-vous plus soucieux de faire pencher la moto que votre corps ?

Nous avons une propension naturelle à blâmer l’environnement pour nos erreurs, alors si vous avez des difficultés avec un obstacle ou un segment de piste particulier, déterminez les méthodes qui vous manquent et concentrez-vous sur celles-ci en premier lieu.

Gardez l’esprit ouvert

Vous est-il déjà arrivé de regarder fixement un élément du sentier, en essayant de trouver comment le contourner, alors qu’un autre cycliste passait juste à côté ? Oui, cela nous arrive à tous.

Avez-vous déjà essayé de demander conseil à ce cycliste ou de prêter attention à ce qu’il faisait ? C’est généralement le résultat d’une bonne technique appliquée au bon moment qui rend la conduite si facile. Ne vous négligez pas en prétendant que quelqu’un d’autre est simplement plus talentueux ou plus capable que vous, alors qu’un petit conseil pourrait vous permettre d’obtenir les mêmes résultats en un rien de temps.